7.17.2013

FOULE FUNDING


Pour tous ceux qui souhaiteraient investir dans des initiatives, projets ayant un impact aussi confidentiel soit il... ...Une tendance bien actuelle se développe et séduit de plus en plus les injecteurs.

Le crowd Funding est une méthode de génération de contenu/euros par un très grand nombre de personnes. La mise en commun des apports individuels est facilitée par le développement des réseaux sociaux et des communautés sur internet...


Bref, capitaliser sur les autres, l'effet de masse pour porter, faire naître un  "petit" projet, c'est le pari d'une société qui donne sa chance rapidement et directement sans intermédiaire banquaire ! 


Explorez l'ensemble des initiatives sur : 


http://www.kisskissbankbank.com/fr


http://babyloan.org/fr/


http://fr.ulule.com/


http://www.arizuka.com/


http://www.arizuka.com/


Petit coup de pousse particulier à l'effet papillon ;) 

http://www.arizuka.com/fr/projects/les-echappees-contees-et-chantees


Charles Jaunez


10.18.2012

SANDRO X Street Art


Qu'elles soient Albatorock ou Amandine les basket Sandro ont déjà trouvé leur public l'année dernière...Remember...Cette année le mood board de la griffe arendu son verdict : la customization par des figures du Street art est à l'honneur... McBess, Ugo Gattoni et le collectif Jeanclode sont au crayons pour personnaliser ce IT de l'hiver...Vous voulez craquer?...Allez traîner vos sneakers ce WE, au pop up store SANDRO, elles customizeront votre achat en live ...
Samedi 20 et dimanche 21 octobre, de 13 heures à 19 heures
50, rue Vieille-du-Temple, 75004 Paris.  
Charles Jaunez

10.16.2012

Osez compter...


Six & Sept est une jeune marque française spécialisée dans la maille italienne. Créée en mars 2012, l’approche de Six & Sept consiste à trouver l’équilibre entre certains codes immuables de l’élégance masculine et la philosophie disruptive de ses deux jeunes créateurs, avec pour objectif de proposer aux hommes un style Élégant & Surprenant. 
video

Aux hommes, mais également aux femmes puisque les collections Six & Sept sont unisexes.
 « Cet équilibre fragile entre Elégant et le Surprenant, nous l’avons retrouvé dans une œuvre de l’artiste contemporain Jean Dupuy. Souhaitant en faire l’emblême de notre marque, nous avons demandé à cet artiste l’autorisation de la reproduire au dos de notre packaging, chose qu'il a acceptée ».

L’élégance passe par les coupes, les  matières et les finitions. Si nous aimons casser certains codes, les codes de confections sont au contraire, de ceux avec lesquels nous ne jouons pas…De Paris à Venise, les ateliers avec lesquels nous travaillons nous apportent chacun leur expertise pour mettre au point nos mailles. Nos fils viennent de filateurs italiens, la confection se fait dans un atelier vénitien et nos boutons sont teints sur mesure dans un atelier parisien.

7.08.2012

CHAUSSEZ DES ITALIENNES SCAROSSO

Que vous les appréciez lustrés, ferrés, bouclés, grainés, ils vous font savourer chaque début de journée. 


Que vos souliers soient anglais, français ou italiens, ils vous procurent surement cette fabuleuse sensation de personnaliser votre quotidien et de vous rendre authentique.

Du plus prestigieux des bottiers au cuir contre-fait, on découvre différentes formes de qualité à des prix variant du simple au quadruple. Il est donc parfois difficile de se frayer un chemin dans le panorama de ces artisans de la plante et de dégoter LA paire répondant 100% à ses attentes.

Un certain nombre d’enseignes ont vu jour en 2000, comme Loading ou Bexley, proposant pour un prix très compétitif une qualité court termiste mais potable. Mais défier Church, Weston ou Lobb reste un combat inutile sur le terrain de la finition et de la  longévité… 

Car à force de jouer sur les effets de volume on en oublie l’âme de ces bottiers qui produisent main et prônent la qualité comme maître mot ne reniant ni le fond ni la forme ni les finitions…

En 2009, Moritz Offeney et Marco Reiter se rencontrent à Milan et entreprennent de redonner vie à ce Motto…


Ils créent la marque SCAROSSO, se donnant comme mission d’offrir sur internet un soulier au design racé et unique produit main, confectionné avec des matières de caractère pour un prix abordable inférieur à 200 €.        

Armés de lignes classiques, Scarosso soulève avec élégance le poids de la tradition, mais se permet aussi de proposer des modèles ambitieusement modernes pour servir les aficionados de l’originalité. En feuilletant le look book, on retrouve dailleurs quelques silhouettes de jude Law dans le Talentueux Mr Repley 

Pour répondre à ces exigences, les deux dandys ont installés leur production au sud de Milan à Montegranaro, célèbre pour la conception et la confection de souliers. Inutile de vous préciser l’importance actuelle du story telling !

Trendy Monday vous invite à flâner sur le site de Scarosso pour jeter un clic sur une centaine de modèles hommes et femmes. Eté , hiver, décontracté ou business vous trouverez avec certitude souliers à votre pied.

Et si vous vous sentez l’âme d’un bottier, amusez vous avec le module de personnalisation (Scarosso Studio). Il vous permettra de customiser avec panache vos futurs inséparables.

Trendy Monday a joué le jeu…


Charles Jaunez

3.20.2012

TREASURE QUEST FAGUO SHOES

Une chasse au trésor inédite: la faguo’tresor.

Organisée par la marque Faguo shoes le Samedi 31 mars de 12h00 à 16h00 dans les IIème et IIIème arrondissements de Paris, le jeu consiste à trouver les 100 QR codes barre cachés dans les rues. Pour les trouver, il suffit de se rendre sur Facebook et Twitter où des indices seront partagés.

A la clé, 100 paires de Faguo, un vol aller-retour pour deux personnes en Europe, et mille euros de cadeaux de marques amies dont Dagobear fait parti !

Se balader dans Paris pour gagner des paires de Faguo et des ensembles Dagobear, un beau programme n’est-ce pas ?

Pour avoir un petit avant goût de l’évènement...



Charles Jaunez pour Trendy Monday

3.15.2012

LV x Arts deco

du 9 mars 2012 au 16 septembre 2012

Cette exposition présente l’histoire de deux personnalités, Louis Vuitton et Marc Jacobs (directeur artistique de la maison Louis Vuitton), et met en évidence leurs contributions à l’univers de la mode. Comment ont-ils su s’inscrire dans leur époque respective pour innover et faire avancer toute une industrie ? De quelle façon ces deux hommes, avec leur langage propre se sont-ils appropriés les phénomènes et codes culturels afin d’écrire l’histoire de la mode ?
Plutôt analyse que rétrospective, cette mise en parallèle Vuitton-Jacobs permet d’éclairer le système de la mode durant ces deux périodes charnières que sont l’industrialisation de la fin du XIXe siècle et la globalisation du début du XXIe siècle. Y sont évoqués les métiers d’art, les avancées techniques, les créations stylistiques et les collaborations artistiques.

Déployée sur deux niveaux, l’exposition consacre chaque étage à l’un des créateurs dans une scénographie de Sam Gainsbury et Joseph Bennett. Les malles de Louis Vuitton sont présentées en regard des collections et accessoires de mode du XIXe siècle du musée au premier étage, tandis qu’une sélection des modèles les plus emblématiques créés par Marc Jacobs, depuis ces 15 dernières années, est mise en scène au second.

Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris - tél. : 01 44 55 57 50

Charles Jaunez pour Trendy Monday

2.13.2012

La nouvelle v (o)gue


Devenez Vogueur...

La nouvelle version internet du célèbrissime magazine VOGUE est sortie depuis le 06/02/2012

www.vogue.fr

Quelques fonctionnalités à tester absolument

le fameux voguepédia ou le moodboard tool
Découvrez aussi les visuels des campagnes SS XII

Charles Jaunez pour Trendy Monday

2.02.2012

LVMH X LEJABY = MADE IN FRANCE


Dominique Chapuis
et Denis Meynard

Les Echos du 02/02/2012

Le géant du luxe au secours des ouvrières de Lejaby, à Yssingeaux (Haute-Loire)... La société Sofama, un sous-traitant de Louis Vuitton, vient de présenter une offre de reprise du dernier site français de l'entreprise de lingerie et de ses 93 employés.
Sofama, entreprise de l'Allier qui compte environ 200 salariés, avait besoin de sécuriser ses commandes de maroquinerie, avant de se lancer dans une telle opération.

Elle s'est ainsi rapprochée de Louis Vuitton, marque phare de LVMH (propriétaire des « Echos ») et surtout l'un de ses principaux donneurs d'ordre. Le numéro un mondial du luxe s'est alors engagé à lui fournir , « au cas où sa proposition aboutirait, un plan de charge de plusieurs années, assurant le maintien des emplois sur place », indique LVMH dans un communiqué. L'ensemble des salariés en contrat à durée indéterminée (CDI) sera repris dès le 1 er mars.

En visite sur place, le patron de Sofama, Vincent Rabérin, a indiqué aux anciennes salariées de Lejaby, « qu'il n'était pas le père Noël », et qu'il avait donc attendu le feu vert de son donneur d'ordre pour proposer son offre de reprise. Les salariés, 90 femmes et 3 hommes, apprécient que la proposition sur la table émane d'une PME dirigée par un enfant du pays. Vincent Rabérin, le cinquantenaire qui a racheté la Sofama début 2010, est originaire de Sainte-Sigolène (Haute-Loire), où il a travaillé dans l'entreprise de fabrication d'écharpes fondée par ses grands-parents.
D'autres projets peuvent être déposés
L'investissement dans de nouvelles machines devrait s'élever à quelque 2 millions d'euros. Mais la production ne démarrera pas tout de suite. Les ouvrières de Lejaby, dont le savoir-faire dans la lingerie est proche de celui de la maroquinerie, devront toutefois avoir une formation. Ce qui devrait prendre entre six mois et un an.
L'offre de Sofama a de grandes chances d'aboutir. Une liste des propositions de reprise est ouverte auprès du préfet de région Rhône-Alpes jusqu'au 6 février ; c'est l'Etat qui fera son choix ensuite.« D'autres projets de reprise peuvent être déposés », a dit hier Laurent Wauquiez, maire du Puy-en-Velay et ministre de l'Enseignement supérieur.

Louis Vuitton, dont les ventes dépassent les 5,5 milliards d'euros, était en quête de nouvelles capacités de production. Avec l'envolée des ventes de produits de luxe à l'international, le malletier a du mal à répondre à la demande depuis deux ans. « Nous allons augmenter la capacité de nos ateliers et faire plus appel à nos sous-traitants », avait indiqué son PDG, Bernard Arnault, il y a un an. Depuis, Vuitton a inauguré en avril son douzième atelier en France, à Marsaz, dans la Drôme. Et la hausse de la capacité de production de Sofama, qui compte déjà deux ateliers dans l'Allier, si elle se confirme, devrait l'y aider. Au total, Vuitton emploie 16.000 salariés, dont 3.000 en France. Mettant en avant le made in France, Bernard Arnault, le PDG de LVMH, a indiqué que, « chaque année, le groupe LVMH crée de nombreux emplois artisanaux en France et exporte les fabrications françaises dans le monde entier ».

Le sort des salariées de Lejaby a défrayé la chronique ces dernières semaines. Le repreneur de l'entreprise de lingerie, Alain Prost (homonyme du coureur automobile), a décidé de ne conserver que 195 des 450 salariés en fonction. Et de fermer l'atelier d'Yssingeaux, le dernier site français de la marque avec l'objectif de délocaliser le reste de la production au sous-traitant tunisien de Lejaby.


Charles Jaunez Trendy Monday

12.19.2011

Freddy en Italie


A vos palettes graphiques, marqueurs textiles ou crayons. La marque italienne FREDDY, spécialisée dans le sportswear lance, avec l’Institut Marangoni, la très notoire school of Fashion Milanaise, un concours international baptisé « Heads Full of Stuff ».

http://headsfullofstuff.freddy.com/Project.aspx

Le concept est simple, que vous soyez une perle de la couture, une frénétique de la souris ou un simple shopper, vous pouvez participer :

http://youtu.be/wOGcu99bQHg?hd=1

1. Inscrivez-vous sur le site site headsfullofstuff.freddy.com

2. Recevez un T-Shirt blanc

3. Customisez-le en en accord avec les l’identité de la marque Freddy
http://www.freddy.com/it/homepage

4. Photographiez-le sur une personne et postez le sur le site avant le 31/01/2012

Fermez les yeux…Pensez à la légèreté du sportswear, au puissant jeunisme de la griffe Italienne et ajoutez y votre patte…

Le premier prix est de 3 000 euros. Le vainqueur amateur, désigné par un jury d’internautes, remportera également une bourse d’études pour participer au camp d’été Fashion Design Marangoni de Paris, Londres ou Milan. L’étudiant créateur du plus beau tee-shirt verra celui-ci mis en vente dans les flagship stores Freddy, et effectuera un stage de trois mois au bureau de style de Freddy Italie.

Let’s customize it ! ! !

Charles Jaunez pour Trendy Monday